· 

Les maladies vectorielles chez le chien augmentent

Les facteurs de risques sont nombreux pour expliquer l’augmentation des maladies vectorielles chez le chien.

Le réchauffement climatique, les échanges entre les différents pays, les voyages avec son chien, l’évolution et les modifications des agents responsables des maladies, sont des facteurs qui perturbent et changent le cycle des maladies.

 

La prévention fait appel aux antiparasitaires externes et aux précautions à prendre par les maîtres.

un chien labrador blanc malade couché par coach canin 16 éducateur canin Angoulême

Qu’est-ce qu’une maladie vectorielle chez le chien

Une maladie vectorielle est une maladie causée par un agent pathogène : virus, bactéries, parasites. Cet agent pathogène est véhiculé, inoculé par un vecteur vivant, le plus souvent une tique, un moustique, des puces plus majoritairement. Ce ne sont pas eux qui provoquent les maladies mais ils sont nécessaires à la transmission des maladies d’un chien à l’autre, d’où leur appellation «vecteurs vivants». Ils assurent la survie, la transformation et la transmission des bactéries, des virus à l’origine des signes cliniques chez le chien.

Comment les maladies vectorielles chez le chien évoluent ?

Malgré les progrès de la médecine vétérinaire durant ces dernières années pour protéger nos chiens, on constate aujourd'hui que  le contexte des maladies de nos chiens a également évolué :

  • De nouvelles maladies apparaissent,
  • Des maladies apparaissent dans de nouvelles zones géographiques.
  • Les maladies dites vectorielles apparaissent ou ré-apparaissent alors qu’elles avaient disparu depuis plusieurs années.

Les maladies infectieuses chez le chien ont eu tendance à augmenter et à proliférer ces dernières années car  :

  • Les transports, les échanges entre pays ont progressé.
  • Les voyages des chiens ont également augmenté dans des pays touchés par des maladies qui avaient totalement disparu chez nous. 
  • Les modifications des agents responsables des maladies et de l’environnement, le réchauffement climatique, conduisent à la propagation sur notre territoire de maladies qui étaient cantonnées dans certains pays du sud par exemple. Pour exemple, il y a quelques années, la leishmaniose était cantonnée au pourtour méditerranéen, aujourd'hui elle s’est grandement étendue au Sud-Ouest.

C’est pourquoi le risque d’exposition aux maladies infectieuses, vectorielles augmente.

Comment se répartissent les vecteurs des maladies chez le chien

En général, c’est une répartition géographique selon l’endroit où vivent les tiques, moustiques, puces.

Le réchauffement climatique favorise la présence des vecteurs vivants dans des zones qui n’étaient pas touchées jusque là. 

Aux facteurs climatiques, il convient d’ajouter, les facteurs de la vie sociale des individus, le développement des transports aériens, les voyages entre les différents pays qui augmentent, et, qui ainsi font voyager les différents vecteurs responsables de ces maladies.

Quelles sont les maladies vectorielles chez le chien

Les maladies vectorielles chez le chien sont nombreuses. Parmi les plus connues :

- La piroplasmose : Elle est la plus connue de tous. Elle est provoquée par un parasite microscopique vivant et se reproduisant dans les globules rouges du chien. Ce parasite est véhiculé et transmis par la tique.

- La leishmaniose : Transmise par le moustique et très présente sur le Sud de la France, voir remontant sur le Sud-Ouest.

- La dirofilariose : Transmise également par le moustique.

- La maladie de Lyme : Longuement attribuée uniquement à l’homme, aujourd'hui on sait qu’elle touche également le chien.

 Les signes cliniques des maladies vectorielles canines sont divers et peuvent connaître de longues périodes d’incubation. On parle d'une période pouvant aller jusqu’à 1 an pour la leishmaniose par exemple. C’est pourquoi les maladies sont parfois longues à être diagnostiquées. 

La plupart des maladies vectorielles constituent un réel problème de santé publique puisqu’elles touchent aussi bien l’homme que le chien. Par ailleurs, l’infection peut persister chez le chien qui devient alors un réservoir.

Protéger votre chien de ces maladies vectorielles

La meilleure lutte pour protéger votre chien consiste à connaître l’évolution de ces vecteurs vivants : Tiques, Moustiques, Puces. Les chercheurs étudient leur évolution. C’est la raison pour laquelle, on peut parfois, constater la modification de vaccins ou de traitements pour répondre au mieux à ces évolutions..

Pour nous les maîtres, il s’agit également de connaître les cycles et lieux de vie des tiques, moustiques puces afin de mieux les combattre. Il s'agit aussi de protéger notre chien par des antiparasitaires externes tout en prenant soin de vérifier si ces soins sont adaptés aux parasites concernés par la région où vous vous déplacez.

Si vous vous déplacez dans le sud, vous devez vous assurer de protéger votre chien spécialement contre le moustique provoquant la leishmaniose. Des mesures de protections complémentaires aux antiparasitaires externes (spray, collier) sont également conseillées comme, garder son chien à l’intérieur des maisons durant la nuit, installer des moustiquaires, protéger le domicile avec des sprays insecticides. 

Certaines maladies comme la borréliose de Lyme ne sont transmises qu’après une certaine durée de fixation de la tique sur votre chien, de 16 à 24 heures. Il est donc important qu’au retour d’une promenade dans les bois d’inspecter votre chien afin de vérifier qu’une tique ne s’y soit pas déposée. Cette attention doit tout de même être régulière. On avait jadis pour habitude de dire que les tiques étaient présentes uniquement dans les bois. Aujourd’hui, on sait qu’elles peuvent être présentes dans nos jardins ainsi que dans les parcs des villes.

Il existe également des vaccins spécialement conçus pour vos déplacements dans les zones à risques afin de lutter contre les maladies vectorielles.

N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire au moins 1 mois avant votre départ car certains traitements doivent être administrés bien à l’avance. Votre vétérinaire connaît les évolutions des maladies et des vecteurs vivants des maladies. Certains vaccins ou protections ayant pu être modifiés entre le moment de la vaccination annuelle de votre chien et le moment de votre départ.

 Si vous partez à l’étranger, n’hésitez pas à vous mettre en relation avec l’ambassade du pays de votre destination afin qu’elle puisse vous apporter les éléments complémentaires.


L'article suivant de coach canin en complément

Les maladies les plus répandues chez le chien

Voici un article qui vous parle des maladies les plus courantes chez le chien. 


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Coach canin 16

5 Rue des Mérovingiens 

Herpes

16200 Courbillac

06.98.95.180

coachcanin16@bbox.fr

 

Rechercher sur le site

Secteur Intervention Coach canin 16 en Charente

Secteur d'intervention de Coach Canin 16 educateur canin Charente et Charente maritime
  • Cognac et ses périphéries
  • Angoulême et ses périphéries
  • Saint-Jean-d'Angély et ses périphéries,
  • Barbezieux

N'hésitez pas à cliquer pour voir les dernières publications.