· 

Deces de son chien, comment les Français vivent sa perte

La disparition de son chien, véritable membre de la famille est une épreuve très difficile. Dans tous les cas elle est redoutée. On a beau se dire que l’on s’y prépare, et bien non, nous ne sommes jamais prêts à se séparer de son chien ou de sa chienne et c’est normal. 

Sentiment d’incompréhension lors du chagrin éprouvé devant la perte de son chien, gestion difficile des obsèques, 90% des propriétaires trouvent la perte d’un animal aussi douloureuse que de perdre un proche.

Votre éducateur canin partage avec vous cette étude intéressante menée par les pompes funèbres animalières Esthima avec Wamiz, auprès de 3846 propriétaires de chien et/ou de chats, en France, du 14 au 21 Septembre 2020.

La tête d'un berger allemand noir et feu à poil long dans un champ de verdure par coachcanin16 educateur canin en charente

Le chien un vrai membre de la famille

Depuis bien longtemps le chien a pris une place considérable au sein de la société et surtout au sein de nos foyers. Les chiens ne vivent plus dehors, dans une niche, à garder une maison. La plupart d’entre eux vivent au chaud et partagent nos vies quotidiennes. Certains ont droit au canapé, à fêter leur anniversaire. Certains ont leur cadeau au pied du sapin. Certains partent même en vacance avec leur maître et sont invités au restaurant. D'autres sont habillés.

Pour 82% des propriétaires, le chien est un véritable membre de la famille. 26% des personnes, 1 personne sur 4 vont jusqu'à dire qu'il est comme leur enfant.

Pour 88% des personnes les chiens seraient autant aimés que les parents, qu’un frère, qu’une sœur. 

Perdre son chien est aussi douloureux que perdre un proche

90% des personnes interrogées affirment que la mort de leur chien ou chat a été aussi difficile que de perdre un proche

C’est un moment où se sentir accompagné compte. Pour tout deuil pouvoir en parler à ses proches ou aux personnes qui nous entourent est crucial. 

Cependant, un résultat de cette étude montre que 20% des propriétaires se sont sentis incompris lorsqu’ils ont pleuré leur chien et 54% uniquement par des proches. Mais il n’est pas rare de voir des non propriétaires d’animaux de compagnie désemparés devant l’ampleur de la tristesse des personnes qui viennent de perdre leur chien ou leur chat. 

Aussi, certains propriétaires n’osent pas dire qu’ils ont perdu leur compagnon de peur justement de ne pas être compris. Ils préfèrent se taire.

Ces rapprochements sont intéressants et propre à la relation que nous avons avec nos chiens et/ou chats.

Décès de son chien, quoi faire ?

Plus d’une personne sur deux se disent ne pas être assez informées sur l’aspect administratif et organisationnel des obsèques de leur chien ou de leur chat.

Le choc émotionnel est tellement fort qu’il est difficile de rester lucide et de pouvoir assimiler les informations au moment de cette épreuve.

En deux mots et comme l’on dit : « les jambes nous sont coupées, en coton ». Et c’est après coup que l’on se dit : « si j’avais su….». J’ai donc trouvé intéressant de faire un point sur les possibilités de gérer les obsèques de son chien. Lorsque l’on connaît tous ces aspects, la décision est réfléchie et plus facile à prendre le moment venu.

Gérer les obsèques de son chien, sa chienne, son chiot

Selon les personnes interrogées, 80% des personnes face à la situation ont fait appel à leur vétérinaire, 10% ont demandé conseil à un proche et 10% se sont tournées vers un crématorium spécialisé. 

Faire appel à son vétérinaire pour les obsèques de son compagnon

C’est le choix de 49% des maîtres. C’est souvent la solution de facilité. En effet, le vétérinaire est la personne de confiance. C’est lui qui a suivi, soigné et a accompagné votre chien. Il vous connaît. Il saura prendre le temps et discuter avec vous. Il trouvera les mots justes pour soulager votre peine. C’est souvent chez lui que le chemin prend fin.

Faire appel à une société de pompes funèbres animalières

23% des propriétaires des chiens se tournent vers cette solution à laquelle on ne pense pas toujours. De plus en plus de vétérinaires proposent cette option.

On peut faire appel à un service de crémation et récupérer les cendres de son chien que l'on peut ensuite enterrer dans son jardin ou dans un cimetière animalier. Ce que font 58% des propriétaires. 34% des personnes interrogées dispersent les cendres dans un lieu symbolique et seulement 8% ne souhaitent pas les garder.

S’occuper soit même de la sépulture de son chien

Décés de son chien, tombe d'un chien par coachcanin16 educateur canin à domicile charente

Selon cette étude, 1 propriétaire sur 2 voudrait organiser les funérailles de leur chien. 28% déclarent vouloir s’occuper eux-mêmes de la sépulture de leur chien. 

Enterrer son chien dans son jardin est une action qui doit être encadrée et qui doit respecter des mesures précises : Le chien doit être enterré à plus d’un mètre sous terre, à 35 mètres des habitations ou points d’eau et à la condition que son chien n’excède pas 40Kgs en poids, ect..

76% des propriétaires arrivent à accueillir un nouveau animal

Pour la majorité d'entre nous, nous reprenons un animal après avoir perdu notre chien. 50% des personnes ont attendu 6 mois et 30 % ont attendu moins d’un mois.

Comme je le dis souvent, ce n’est pas pour remplacer son chien si l’on adopte ou achète un nouveau compagnon. On ne peut pas et il n’est pas question de le remplacer. Chaque chien a sa propre personnalité. On a assez d’amour à partager. Adopter ou acheter un autre chien permet de penser à un autre compagnon, de s’occuper du petit nouveau, de vivre une nouvelle histoire, d’avoir de la joie. 

Se souvenir de son chien

90% des maîtres gardent des souvenirs au travers des photos de leurs chiens, 53% gardent ses jouets, ses accessoires (laisses, gamelle,…) et 21% gardent une touffe de poil.

Quoiqu’il en soit, on garde au fond de soi et avant tout des souvenirs, de bons souvenirs. Les chiens ne nous abandonnent que pour mourir mais ils nous laissent leurs merveilleux souvenirs pour éclairer le reste de notre chemin. 

Pour chacun de mes chiens que je n’ai plu, je garde des souvenirs uniques à chacun que j’aime me rappeler avec joie et plaisir aujourd’hui. Chaque chien a sa propre histoire que j’aime me rappeler.

Je souhaite à tous les propriétaires de chiens, d’animaux de compagnie de trouver du réconfort dans leurs bons souvenirs qu’il gardent de leur compagnon parti trop tôt.

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une histoire ? N'hésitez pas. Partagez, c'est votre blog !

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Coach canin 16

5 Rue des Mérovingiens 

Herpes

16200 Courbillac

06.98.95.15.80

coachcanin16@bbox.fr

Les avis de  mes clients

Vos témoignages sont importants. N'hésitez pas à laisser un avis.

Secteur Intervention Coach canin 16 en Charente

Secteur d'intervention de Coach Canin 16 educateur canin Charente et Charente maritime
  • Cognac et ses périphéries
  • Angouleme et ses périphéries
  • Saint-Jean-d'Angély et ses périphéries,
  • Barbezieux

N'hésitez pas à cliquer pour voir les dernières publications.


Rechercher sur le site